Si jamais quelqu’un te dit que les expandeurs, ça ne fait pas mal, que c’est surtout gênant, ne le croit pas. Même si c’est moi qui t’ait dit ça, parce que, manifestement, je n’y connaissait rien.Continuer à lire

Comme une prison à l’intérieur d’une prison.
Je ne peux plus garder éloignée l’idée de ma mortalité, je ne peux plus refuser de regarder l’idée que je vais mourir, peut-être, beaucoup plus tôt que je m’y attendais, beaucoup plus tôt que je l’avais prévu. Continuer à lire

Comment surmonter les murs qui parfois se dressent devant nous, ces murs si hauts et si larges qu’on se sent battu d’avance ?Continuer à lire

J’ai beaucoup hésité avant de publier mon musée des horreurs – ou plutôt la lente réappropriation de mon corps.
Ca n’est pas joli, ça peut même choquer – mais c’est la réalité, autant la regarder en face.Continuer à lire

Quand on t’enlève les seins, on te propose (généralement) des options de reconstruction. Certaines femmes choisissent de remplacer leur sein par rien ou bien préfèrent se donner le temps de décider ou bien n’ont pas le choix à cause des traitements proposés. Il existe des tas de techniques de reconstruction,Continuer à lire

Mon corps aujourd’hui ressemble à un champ de bataille. Après la bataille.
Mes seins sont des ruines, couturés de cicatrices, mes flancs sont enflés, je ne peux pas lever les bras plus haut que les épaules et j’ai beau serrer des poings, je sens que déjà je perds de ma force.Continuer à lire

Lorsqu’on te diagnostique un cancer du sein et que tu en parles autour de toi avec celles qui sont passées par là, elles te racontent que le temps va sembler s’étirer à l’infini et se rétrécir d’un coup. Comme un coup d’accordéon, tu vois.Continuer à lire