Qu’est-ce qu’on sent ?

A quoi ça ressemble d’avoir un cancer du sein ? Qu’est-ce qu’on ressent ?

C’est bien mon problème. Je ne sens rien. Je ne me sens pas malade. J’ai juste eu une grosse, grosse fatigue en novembre/décembre, mais d’abord j’ai fais un aller/retour de 15 jours en Europe, donc pendant un mois, j’ai tout mis sur le compte du décalage horaire. Ensuite, c’était les vacances des enfants et je ne me suis pas inquiétée. J’ai arrêté de me lever super tôt. Je me suis dis que je récupérais.

Et à part ça, rien.

Je n’ai pas mal, mes seins sont normaux et même à la palpation, je ne perçois aucune différence. Une petite lourdeur peut-être, mais ça pourrait aussi bien être musculaire ou psychologique.

Maladie silencieuse.

Dans un sens, c’est plutôt confortable. Je ne sais pas comment vont se passer les prochains mois, il est possible que le traitement me fasse, lui, me sentir très malade.

Il y a une sensation d’irréalité qui flotte autour de moi. A chaque rendez-vous, patatras, je dégringole de mon petit nuage de Céline au pays des merveilles. Je me prends un gadin, je me relève et la vie reprend, normale. Puis re-rendez-vous. Re-gadin.

Mais la vie, entre les rendez-vous, est normale. Mes seins sont normaux. D’ailleurs, j’en ai assez de les regarder tout le temps. Ça me donne l’impression de me forcer à me sentir malade. Ça me donne un peu la nausée aussi, de penser qu’au-delà de cette belle enveloppe, c’est tout pourri, tout moisi. Gollum. Ca donne des sentiments mêlés, à la fois la tristesse à venir et une sorte de dégoût. Mais tout ça, c’est juste la foule dans ma tête qui discute. Mon corps, lui, ne me parle pas. Il se tait. Il pourrit lentement, en silence.

Donc à la réponse : Qu’est-ce que ça fait d’avoir un cancer logé dans les seins? Je te réponds, de mon expérience :

Rien