Ne te trompe pas de priorité

Je suis comme toi. Ou à peu près. Deux seins en moins, plus de cheveux et plus trop de cils, des kilos qui me boursouflent. Tu as peut-être la peau brûlée par les rayons, tu es peut-être devenue squelettique. Il te reste peut-être un sein, ou même les deux, mais le résultat est le même : quand tu te regardes dans la glace, et que tu penses à celle que tu étais il y a un an, tu as envie de pleurer.