Se raser la tête n’a pas besoin d’être une étape triste. C’est souvent un pas de plus vers la guérison, et aussi, une certaine forme de détachement, d’acceptation.
On a beaucoup ri ce jour là, en fait Continuer à lire